Big trouble in Little China – John Carpenter

La définition même du film culte

J ‘ ai mis du temps , pour un certain nombre de raison , qui m ‘ est propre pour me voir «  Big trouble in Little China «  . Pourtant , je suis un fan de John Carpenter ; qui au-delà d ‘ un excellent faiseur , qui pourrait en remontré à nos Claude Lelouch nationaux . John Carpenter est un paradoxe vivant : invisible au USA , culte en Europe .
Un échec financier malgré ces qualités
Big trouble in Little China à étez un echec en 1986 . plus de vingt ans après , alors que l ‘ on nous vomit des années 1980 imaginaire ( cf ready player one) , le film de Carpenter mettait en scène Kurt Russel en beauf , qui en plus n ‘ est ni le héros et même pas dans un environnement culturel WASP .

Carpenter à essayé de proposé au public de base , le wu xan pan et le respect de la culture asiatique , ce que referons plus tard les sœurs Watchowski avec le triptyque Matrix . Mais nous étions à la fin des années Reagan , les USA était déjà «  de retour «  et un film , aussi exotique , ridiculisant de sur-crois le rêve américain , par une civilisation millénaire .

Big trouble in Little China est dans son style de mise en scène l ‘ inverse d ‘ un New York 1997 , une très bonne comédie , coloré , un scenario absurde , un montage dynamique . Un modèle pour tous cinéaste digne de ce nom .

Paradoxalement Big trouble in Little China n ‘est pas considéré comme un film patrimonial , malgré son age , mais il n ‘est pas non plus rediffusé à la télévision , ceci expliquant cela …

Publicités