Red Hat rachetée par IBM

Ou est le problème ?

Lundi 29 Octobre 2018 , alors que les quadragénaires rendaient hommage à monsieur Philippe Gildas . Était annoncé sur Twitter , le rachat de Red Hat par IBM . Il va de soit que les noobs , les derniers converties poussaient des cries d ‘ orfraies et hurlaient à la géhenne . Pour ma part je n ‘ y vois qu ‘ un non évènement , qui ne va certainement pas modifié le monde multipolaire de l ‘ IT ; meme pas le milieu de la mode du framework Javascript .
IBM , ne fera certainement pas les même erreurs qu’ Oracle
Tous les membres , dont moi meme , glosaient sur ce rachat . Il y eut même quelque père la morale pour parlé du passé connu d ‘ IBM , ce qui était quelque peu hors sujet . Mais IBM , lors de ces précédents rachat , à tendance à laisser vivre ces filiales , je peux largement cité Lotus ou Tivoli .

IBM laissera Red Hat ce qu ‘ il tous les jours : du conseil . Red Hat continuera d ‘ alimenté le logiciel libre , c ‘est son cœur de métier . IBM ne ce conduira pas comme Oracle pour Sun Microsystems ou MySQL . Qui la à donner une foirade d ‘ anthologie permettant le fork Maria DB .

Oracle , IBM , Microsoft , les anciens titans montent sur le champ de bataille du cloud , la ou sont les nouveaux dieux : Amazon et Google , pas Apple eux font du design , des montres , des téléphones , mais pas d ‘ informatique .
Le champ de bataille c ‘est déplacé , les API restent
L ‘ open source est passé d ‘ une lubie saine d ‘ universitaires , prôné par Richard Stallman à un mouvement culturel voir politique . Microsoft , IBM , Red Hat , AMD , NVidia etc contribuent à cela . Ils permettent aux petites mains : les startup , les développeurs d ‘ utilisés ces technologies librement et sans contreparties ( sauf Oracle ) .

Dans le pire des cas , il y a le fork , mais IBM à appris la leçon avec Microsoft avec le PC . Cela ne devrait rien changer . Le cloud , autre nom du grid computing est la guerre de trente ans informatique actuel , des alliances contre nature ce forme pour le maximum de contrôle . Mais il y aura , un mouvement de balancier pour un retour des serveurs sensible dans les entreprises .

De toute façon , mon moi du futur aurais dit à mon moi des années 1990 ce qui ce passerait vingt huit ans plus tard , je n ‘ aurais pus le croire . Mais il y a une boite qui ferais bien de s ‘ inquiéter : Apple …

Publicités