Le retour du power user ?

Smartphone , tablette , Microsoft Windows 10 , GNU/Linux

J ‘ avais constaté , il y a quelques années , la disparition du «  power user «  lors de l ‘ introduction de Windows 10 . l ‘ informatique grand public , ne ce pose plus en 2019 . Tout le monde à a priori un terminal d ‘ accès à Internet .
Smartphone / tablette ou le jardin anglais du grand public
Steve Jobs à réussi à imposer au marché grand public , le modèle du jardin anglais technologique . Mais celui-ci est sage et très limité . Vous ne pouvez pas être créatif sur une tablette , vous ne pouvez travailler sérieusement sur ces machines .

Ce sont juste des terminaux , les nouveaux VT100 à destination des millénials .
Microsoft Windows 10 / Apple MacOs X : un mieux
Il faut maintenant parlé de deux écosystèmes , l ‘ un périclitant de versions en versions , anciennement « open source «  , devenant de plus kitch , lourd et de moins en moins fonctionnel : MacOs X , enfant légitime de NeXTstep , UNIX d ‘ avant la révolution system X .

Apple à délibérément saboté les fondations , saines de MacOs X . L ‘ Apple actuel , n ‘est plus loin de là l ‘ entreprise qu ‘ à laissé Steve Jobs . Nous sommes passé d ‘ une entreprise technologique généraliste , s ‘ adressant aussi bien aux entreprises , qu ‘ aux particuliers . l ‘ entreprise dirigé par Tim Cook a détruit les lignes Macintosh et Macintosh pro avec les exigences qui vont avec . Tout pour l ‘ iPhone , rien pour le reste ou si peu .

Microsoft , part lui de très loin . J ‘ en est déjà parlé . L ‘ancienne entreprise hégémonique de Bill Gates fait des efforts et donne des gages de bonnes volontés envers la communauté du logiciel libre . Des rumeurs cours sur la mise a disposition de plus en plus d ‘ éléments provenant de Microsoft Windows 10 .

L ‘ histoire de Microsoft Windows mérite une série Netfix : nous passons d ‘ une surcouche graphique de Microsoft DOS a un système bringuebalant , perclus de bogue , instable , leader , pour un temps dans les entreprises jusqu ‘ en 2000 qui n’ a pas vu l ‘ émergence de GNU|Linux , système hobbyiste gratuit .

L ‘ actuel PDG de Microsoft , fait l ‘ inverse de Tim Cook , lui écoute les petites mains de l ‘ IT , des développeurs et des utilisateurs finaux … une gouvernance raisonnable .
GNU|Linux : pour les professionnels uniquement
Comme vu plus haut , l ‘ invention de Linus Torvald est passé des étudiants en informatique et des geeks aux développeurs , aux web-masters et autres gestionnaires de bases de données . Des métiers détestant l ‘ instabilité .

GNU|Linux est la stabilité même . Quelque soi les trois distributions mères : Débian , Red Hat et Slackware . Encore une fois , Microsoft s ‘ inspire de la communauté , ma communauté . Linux ce pilote très bien en ligne de commande ( CLI ) .

La CLI est la lingua franca obligatoire pour le professionnel . Aussi bien pour le créateur d ‘ applications , que l ‘ opérateur en bout ligne qui doit ce frotté à cette créature étrange et stupide : le client .

Il est vrai que si l ‘ application est mal architecturé , non testé et débogué et la documentation oubliée , le client ne peu que légitimement ce plaindre . Un créateur avec son IDE à de la documentation pour ces APIs , il a un groupe sur le web qui travaille sur les mèmes outils qui lui assure une assurance vie .
Le power user alors ?
Comme vu en haut , l ‘ informatique est désormais fragmenter . La ou dans les années 1990 , les passerelles étaient présentes , une start-up pouvait démarrer sur le PC familial Windows 95 , migré sur Windows NT . En 2019 , tous les outils sont sur Linux et on n’entre pas en logiciel libre , comme on rentre dans une supérette , l ‘ open source , bien qu ‘ outil de protection juridique de la propriété intellectuelle , ne ce pilote pas comme une mise à jour de Playstation 4 .

Il n ‘ y a plus de power user , ce n ‘est pas parce que Jean Kévin à un Ryzen 7 , un SLI de RTX 2080 , 64 Go de RAM que cela en fait un utilisateur avancé … c ‘est juste un joueur , pas un graphiste .

Publicités