GNU/Linux et start up

Ou le passage sur GNU/Linux Fédora se pose …

Nous vivons une période technologique intéressante , je ne parle pas des TV8K , sans programmes ou d ‘ Apple en perdition , mais la ou cela ce passe : le cloud , le edge computing et ce que l ‘ on nomme IA .

UNIX est un environnement pragmatique , il est fiable , robuste . GNU/Linux , suite à la bataille darwinienne qui c ‘ est déroulé entre Solaris , IRIX , AIX d ‘ un coté et l ‘ environnement de Linus Torvald
Ou la «  pureté «  deviens anti concurrentiel
GNU/Linux Débian est très bien en tant que serveur , c ‘est la stabilité même . Mais pour le développeur , qui travail en flux continue avec la méthodologie devOps à besoin de bibliothèques et d’ EDI à jour , se qui n ‘est pas la préoccupation première de la communauté Débian .

Mais nous avons de l ‘ autre coté Red Hat , parfaitement contemporaine à Débian ; mais à vertu «  plus commercial «  , chose qui fait hurler les turéfaires de Richard Stallman . Red Hat est certes une société de conseil , qui vend ces produits , mais pour les start ups ou les développeurs qui ne peuvent s ‘ orienté sur les solutions payantes , il existe les solutions open source parfaitement honorable Fédora .
Agilité , mise à jour , pragmatisme ,innovation : Fédora
Red Hat | Fédora est pragmatique avant tout . La ou Débian , sauf exception , supportera plutôt mal les derniers matériels out of box , Fédora , la aussi sauf exception ou incompatibilité manifeste prendra en charge le WIFI d ‘ un laptop . Fédora ne cesse d ‘ innové dans l ‘ open source , les bibliothèques majeures , ainsi que les applications d ‘ importances sont pour la plupart née dans les incubateurs Fédora .

Les releases majeurs Fédora ont une durée de vie assez courtes : dix-huit mois , cette tension constante à permis l ‘ intégration de Docker , open source à la base , mais pas assez pour Débian . Hors Docker , comme OpenStack sont des normes industriels , ce dernier est supporté par Débian .

À la lecture de ce que j ‘ écris , on pourrait penser que les distributions Fédora sont toute aussi vérolé qu ‘ Ubutnu , sauf que l ‘ une fait avancer le schmilblick du logiciel libre , l ‘ autre profite du logiciel libre , ce qui n ‘est pas la meme chose d ‘ un point de vu ethique .

Fédora est un «  réaliste «  de l ‘ open source , la ou les équipes Débian ont tendance à dire non à tout ( le MP3 à très longtemps étez refusé par Débian ) , Fédora facilite la vie du créateur de logiciel .

Publicités