Protection – Massive Attack

Ni plus , ni moins que le kind of blue du trip hop

On commence à idéalisé les années 1990 , sauf que s’il y a bien une décennie a ne pas enjoliver , c ‘est bien celle-ci . Certes , cela a étez la décennie du hip hop , de la techno , les prémisses de la télé poubelle avec bien sur des Himalaya culturels comme ER , the xfiles . Mais c ‘ était aussi et surtout la déprime permanente .
Deux groupes , un lieu , deux disques majeurs
Rarement une ville , n ‘ aurais créer a son corps défendant un genre musical . Bristol est cette ville . Mais qui dit Bristol dit aussi bien Massive Attack , que Portishead , mais ce n ‘est pas le sujet . « Protection » est sortie au bon moment en créant de facto un classique instantané , comme l’étez « kind of blue «  .

Je ne peux faire l ‘ impasse sur «  glory box «  , mais il est a écouté en parallèle avec «  Protection « . Protection a étez très bien produits avec relativement peu de moyens . La ou un «  mezzanine «  , l ‘ autre opus magnum du groupe sera plus … Imposant , mais j ‘ en reparlerais .
Le pendant déprimant de la french touch
Comme dit plus haut , la décennie des années 1990 était triste , cafardeuse . C ‘ était les années noires et grises . Protection est l ‘ air du temps . Massive Attack , avec Craig Armstrong a réussi à faire du RAP non agressif / revendicatif et a dépassé la pop de strict obédience , comme avec ces plages instrumentales qui dépasse l ‘ ambient .

Le public , baignant et cela grâce aux radio et à l ‘ M6 de l ‘ époque était au point et «  Protection «  a rencontré son public . Protection est toujours parlante vingt-cinq ans après , la ou un Dark side , un thriller ne parlent finalement plus a personne , sont très bien , mais sont muet …

Publicités