Mezzanine – Massive Attack

Les vingt et un ans d’un chef œuvre non dépassable

Si tout va bien , fin avril 2019 sortira une réédition complétée d ‘ inédits de «  mezzanine «  , troisième albums mythiques de Massive Attack .
Un album toujours actuel
Rare sont les albums qui ne vieillissent pas . De mémoires : Violator et Song of faith and violation de Depeche Mode , Dark side of the moon et wish you we there de Pink Floyd , la trilogie oxygène et Zoolook de Jean-Michel Jarre , le blade runner de Vangelis et bien sur Protection et Mezzanine de Massive Attack .

Mezzanine ne fait pas ces vingt et un ans , ces textes sont toujours plus sombres , toujours plus désespéré , toujours aussi beaux . Cet album fixe une bonne fois l ‘ esthétique massivien . La ou un Portishead se portera vers une esthétique neo sixty portée par la voix de Beth Gibbons .

Massive Attack n ‘est plus très populaire de nos jours et est inconnu des milléniums qui préfère les «  chanteurs «  marqueté à outrance et autre «  Christine and the queen «  , se prenant pour la Jean-Paul Sartre de la French Pop , mais ne vendant plus un seul LP .
Angel , teardrop …
La seconde moitié des années 1990 verra l ‘ apogée du trip hop et de le french touch , déclinant de concert a l ‘ approche du second millénaire . Massive attack a objectivement plus bouleversé l ‘ esthétique de la musique électronique en deux albums ( blue lines , n ‘est qu ‘ un petit album de rap ) , que Daft Punk en quatre .

Mezzanine est aussi et surtout une collection de tubes . Angel , teardrop sont rentré de facto dans la mémoire collective des jeunes gens de l ‘ époque , ces titres servent encore et toujours en fond sonores dans des films et des séries , pas pour marquer une époque , mais pour créer une ambiance , car le trip hop est un genre atmosphérique .
L ‘ héritage
Massive Attack à sortie deux montres coups sur coups personne à par les Beatles et Depeche Mode n ‘ a fait de même . Les albums suivant sont objectivement moins bon par rapport aux précédents , ce seras le cas pour Portishead avec le malheureux « third «  . 100 th windows est une variation de mezzanine , dans la lignée , sans plus , même si personnes ne cracherais musicalement parlant sur un «  antistar «  .

Je ne parlerais pas du dernier LP en date , dilution finale de Mezzanine . Non , il faut parler de la compilation collected . Et de la chanson «  live with me «  . c ‘est pour parler crûment une œuvre qui me retourne le bide , si l ‘ on cherche la tristesse , la souffrance sans fin , ce clip est la quintessence de ce que fait Massive Attack .

Publicités