L ‘ histoire de Nintendo V4 – l ‘ incroyable histoire de la Game Boy – Florent Gorges

Aussi épique que la création du Macintosh 128k d ‘ Apple

S’il y a une machine que j ‘ ai adorer , il s ‘ agit bien évidemment de la Nintendo Game Boy . Elle à étez ma première console , elle m ‘ a fait vivre , comme plein de geek , des émotions intenses . Bien plus tard , quand j ‘ avais migré sur PC et commencé à vivre , comme tout à chacun une histoire avec Blizzard , je me suis acheté la Game Boy Advance , qui à étez une Super Famicom portable et trente-deux bits , mais elle n ‘ avait pas la «  magie «  de la première du nom et son charisme .
La genèse : à côté la conception du Mac est un chemin de roses
Nintendo , comme toute les grandes entreprises technologiques , après la vente d ‘ un best seller est frileuse par nature . Mais Nintendo , qui ne croyais pas au concept Game Boy , car la machine avait deux concepts antagonistes , l ‘ une jetable de Gunpei Yokoi , le géniteur des game & watch , qui voulait une console « jetable «  , très limitée et Satoru Okata lui orienté vers une Famicom portable .

Le même combat philosophique eut lieu quelques années auparavant à Cupertino concernant le Macintosh : avoir une machine limitée , une sorte de traitement de textes et c ‘est tout et un ordinateur à part entière .

Le côté sensible de la Game Boy à étez son écran . Entre le coût du périphérique , ces capacités intrinsèques , le duel entre les R&D 1& 2 … Avec une annulation de dernière minute à la clef . Et sauvé par le report de la Super Famicom .
Contrairement au Macintosh 128k , le Game boy à étez un best seller
En lisant l ‘ ouvrage de Florent Gorges , j ‘ ai étez surpris d ‘ apprendre que cette machine , modeste à l ‘ époque ( 690 FF à l ‘ époque ) avez étez en rupture de stock , mais cela ne s ‘ est pas ressentie en Europe .

Nintendo et son deal avec Alexey Pajittnov pour Tétris à permis d ‘ écouler des semi-remorques de consoles . Cette machine avait une ludothèque très bien pensé . Que cela soit les puzzle games , les RPG , les jeux de plateformes , les shumps ( le R Type …)

On ne sentait pas les limitations de la bécane . Quand ont à des jeux comme «  Fortress of fear «  , plate former , standard à l ‘ époque , désormais exigeant , «  Gargoyle ‘s quest «  qui lui utilisais toute les capacités de la bécane et cela ce voyais .

Alors certes nous avons eut la Game Gear de Séga et l ‘ exceptionnel PC Engine GT … La Lynx d ‘ Atari est juste anecdotique . Mais Nintendo à tout écrasé .
Trois machines : trois icônes
Nintendo a eut la chance de créer et de commercialisé trois machines iconiques coups sur coups . Nintendo à perdu de sa superbe avec la pitoyable Ultra 64 , plus américaine que nipponne . Certes Silicon Graphics est tout aussi fautif , auquel la firme de Kyoto , retrouvera la touche , sa bonhomie avec la Switch et Nvidia , héritière de SGI .

Nintendo à eut à la fois le nez creux , ces trois premières machines avaient un line up exemplaire . La NES c ‘est battit sur le cadavre d ‘ Atari , a crée ex nihilo le marché de la console portable , tout en la dominant et enfin à rattrapé et dépassé Sega sur le marché seize bits .

Nintendo est l ‘ inverse en tout point d ‘ Apple . La ou l ‘ entreprise de Tim Cook à perdu la raison et le bon sens , Nintendo est tout sauf arrogant , elle connaît ces faiblesses , n ‘ hésite pas à crée des alliances , crée des produits abordables , cultive une très bonne image auprès du grand public .

Apple , j ‘ en est déjà parlé commence a connaître des revers et le fait de vouloir se battre contre Netfix alors quelle ne maîtrise plus aucunes technologies ( les ARM A/4/6/12 sont un gâchis ) a détruit sa seule chaloupe que sont les professionnelles qui ont migré chez Microsoft voir dans la galaxie open source .

Et si à terme Nintendo rachetait Apple ?

 

Publicités

Blade – Stephen Norrington

Un an avant Matrix , dix avant le Marvel Cinéma Verse

Il y a vingt ans , sortait en salle , dans une certaine indifférence « Blade «  . Blade est l ‘ un des multiples personnages de la maison des idées , mais bien qu ‘ en avance d’un temps à disparu corps et bien .
Un an avant Matrix
Par facilitée intellectuelle , ont à souvent tendance à dire que «  Matrix «  à révolutionné l ‘ actionner . Les Watchowski , ont fait le bon film , au bon moment et est sorti quand le précipité artistique était au point . Sauf qu ‘ il y a eut Blade . Les sœurs Watchowski ont parfaitement comprises leurs époques .

Blade est le prototype de «  Matrix «  . Le film de Norrington à sans doute servi d ‘ inspiration à l ‘ histoire de Néo , certaines scènes ce répondent étrangement , mais la ou «  Matrix «  est cohérent de bout en bout , Blade ne sais pas ou il va , puisqu’ il va jusqu ‘ à citer le Buffy verse .
Dix ans avant le Marvel Cinématique Verse
Autant ce film à préfiguré Matrix , autant il n ‘ a préfiguré en rien le MCU . Blade aurait étez pertinent en contrepoint d ‘ Iron Man , qui fête ces dix ans . Mais le Marvel de 1998 , n ‘ était pas du tout celui du Disney – Marvel de 2018 .

Pourquoi , depuis 1998 , n ‘ as t ‘ on revut Blade ? Parce que nous avons subit les X – Men , les boot et reboot des fantastic four , les Captain America , Dardevil , Jessica Jones etc sur Netfix . Le MCU est suffisamment riche pour ce passer pendant encore longtemps du non vampire .

Et puis Blade n ‘ est plus pertinent du fait de «  black panther «  et l ‘ imaginaire du au Wakanda . Rien ne dit que Disney – Marvel ne va pas ressusciter Blade pour alimenter Disney + , leur service de streaming .

 https://www.youtube.com/watch?v=kaU2A7KyOu4

CUDA dans la vraie vie … Des développeurs

Comment passer d ‘ un leadership du rendering en temps réel à celui de l ‘ IA

Nvidia réussit car il a séduit le public qui compte : les créateurs de logiciels . Pas les joueurs . Nvidia à imposé CUDA . Qui permet de tirer jusqu ‘ au dernier suc des GPU . Le concept de GPU doit être capable de faire bander le plus extrémiste des éco – terroristes . Pour une consommation égale à un CPU , un GPU est bien plus efficace , d ‘ ou la course a l ‘ échalote entre Intel et AMD pour l ‘ implémentation de plus en plus de threads , mais cela est un autre débat .
Fédora et CUDA : pas bon …
De strict obédience DevOps , j ‘ ai besoin d ‘ outils fiable et de bibliothèques à jours et bien sur d ‘ un GPU pas trop cher pour les IA que je suis en train d ‘ écrire . J ‘ avais parlé de Fédora et de son développement constant , il est tellement à jour , qu ‘ il est tout aussi inutilisable qu ‘ une Débian non maintenue .

Fédora reconnais 100 % du matériel récent , s ‘ installe à la vitesse de la lumière , mais ça coince dès lors que l ‘ on installe des pilotes propriétaire . GNU/Linux est un environnement d ‘ écriture , de tests et d ‘ exploitation … il ce doit d ‘ être fiable , solide et non capricieux . Alors non seulement il est très long a s ‘ updaté , mais il bug très méchamment post installation de CUDA , du genre a faire péter la simple lecture de vidéo , aussi bien sur disque dur ou en streaming via un navigateur .
Débian 9 pré 10 et CUDA : je m ‘ incline
Débian , c ‘est fiable , un peu en retard mais fiable . Après avoir survécut à l ‘ installation d ‘ une version clairement obsolète , j ‘ installe la totalité de la mise à jour système et pour la première fois de ma vie de linuxien : chromium . En tout et pour tout 2 Go , outils inclus .

Le nouveau système s ‘ installe sans reboot «  à la Microsoft «  , prend un peu de temps CPU , mais c ‘est dès plus normal . Je n ‘es redémarré que pour éliminer l ‘ ancien serveur d ‘ affichage . Donc Débian est certes «  lent «  pour ces mises à jour technologiques , mais CUDA tourne sans esbroufe , est parfaitement exploitable . Au fait la lecture de fichiers vidéo ne pose aucune question …
Nvidia et le support des développeurs
CUDA est la bibliothèque qui fait tourner le machine learning . CUDA est 100 % propriétaire : une boite noire , dans une boite en plexiglas . Mais Nvidia réussit la ou Apple est en train de crever . Son matériel est «  abordable «  ( je ne parlerai pas des RTX 2080/2070 seules réellement intéressantes ) . Mais en passant une à deux heures sur AMAZON pour trouver un laptop équipé d ‘ un GPU digne de ce nom .

Nvidia prend soin de nous les geeks . Les forums sont agréables . L ‘ entreprise ne pousse pas à l ‘ évangélisme de ma jeunesse ( la croisade Java Vs Microsoft ) , elle n ‘ en a même pas besoin , c ‘est fascinant . Je le répète , nous sommes a peine à l ‘ âge du début du machine learning ,le souci étant le prix des GPU très haut de gamme : dépensé 800 € pour 80 Tflops , c ‘est non pour un quart du tarif , oui . CUDA est une bibliothèque fiable et écologiquement responsable , elle permet le traitement d ‘ informations en un cycle d ‘ horloge plus rapidement qu ‘ un CPU AMD …
Pragmatisme , pragmatisme , pragmatisme …
CUDA n ‘est bien sur pas seul sur le marché … mais il est optimal , documenté et supporté . OpenCL est aussi supporté … comme un pendu par sa branche . C ‘est peu être dur , mais parlé aux malheureux qui écrivent sous Apple MacOs X … Donc encore une fois pourquoi pas du propriétaire a bonne escient . Intel tente de remonter le marathon avec ses API et ces fameux GPU qui tarde a venir , mais bon si le gouvernement américain fait confiance à l ‘ entreprise de Santa Clara en alliance à Cray , qui suis je pour juger .

Nvidia Jetson nano ou le possible tueur de Raspberry Pi
Le mardi 19 Mars 2019 est un jour à marquer d ‘une pierre blanche : Nvidia , sans faire aucune annonce préalable lance un concurrent sérieux au Raspberry Pi , il y en a déjà , mais celui-ci allie puissance certaine ( 470 Gflops ) pour 120 € TTC , le RPI 3 plafonne en pointe a 2 Gflops . Jetson nano est compatible GNU/Linux , CUDA bien évidemment .

Jetson nano pour quel usage ? l ‘ apprentissage des appareils autonome etc . L ‘ ordinateur est bien évidemment trop cher pour nos lycéens , mais ils sont de toute façon pris pour le quart d’heure par Microsoft .
Nvidia ou l ‘ anti Apple
Par croisement au dépend d ‘ Apple , qui annonçait ses nouveaux tarifs … Délirant pour ces iMac Pro entre autre . Alors certes , la firme propose des solutions de rendu clé en mains haut de gamme , mais il n ‘ y pas tromperie sur la marchandise . Nvidia ne joue pas a ce quelle n ‘ est pas , elle évite le tropisme Silicon Graphics ( je renvois aux archives du blog ) , la firme au caméléon propose tout a la fois des solutions pour les Jean Kévin , mais aussi pour les professionnels , elle ne fait pas de marketing a outrance , elle est janséniste vis a vis d ‘ Apple , mais bon Nvidia ne traîne pas de boulets comme l ‘iPhone ou l ‘ iPad et leurs pseudo style – life .

Tim Cook devrais s ‘ inspiré de Jensen Huang …

Notre Dame

Mon cœur a saigné

Lundi 15 avril 2019 , le cœur de la France à saigné une fois de trop . Est une faute humaine ? Une négligence ? Une volonté à l ‘ heure actuelle nous n ‘ en savons rien . J ‘ habite à côté de la cathédrale – basilique de Meaux depuis plus de quarante années . Certes St Étienne est bien plus modeste que Notre Dame . Mais les centres de Paris , de Meaux , de Reims de St Michel sont toute autant chargés d ‘ âmes .

Les églises , petites , moyennes ou grandes sont les vaisseaux historiques de France . Née à Saint Denis sous l ‘ impulsion de Suger pour se propagé peu à peu , jusqu ‘ en dans les terres de l ‘ empire et au-delà la Manche . Avec des adaptations locales , mais le centre de l ‘ Art de France . Il est étonnant que pour une société , inspecté et surveillé dans tout les sens par les kapos du progressisme , pardon , les sociologues , que notre « société » , dites poste chrétienne est tressailli sus les flammes , pour se rappeler que le Français ne ce rendais pas si facilement est une bonne nouvelle .
Le temps des cathédrales ( Georges Duby )
J ‘ ai surtout remarqué l ‘ absence de rediffusion de la série «  le temps des cathédrales «  de Georges Duby . Cela aurais étez des plus à propos sur le service public , mais cette série d ‘ émissions est sans doute inconnus des responsables actuels et dans le pire des cas : non véganes , non inclusives et pire que tout , la collection était dirigée par un mâle cis hétéro de plus de cinquante ans , bref l ‘ horreur en ces temps carnavalesques .

D ‘ un mot comme en deux , ce pauvre Georges à du faire la toupie durant cette semaine funeste . Mais il est vrai que Duby ne parlais pas un «  français «  des barres de HLM , mais une langue d ‘ académicien qu ‘ il était , pas de jurons , pas de PNL , l ‘ horreur pour le petit jeune actuel , qui ne voie pas plus loin que son FIFA et son Apex / Fortnite actuel .

On en revient encore et toujours à l ‘ éducation .

Dragon Ball Super – Akira Toryama

Entre ellipses et brisage de mythe

Dragon Ball a réussi à gardé son aspect de mythe . Comme tout le monde , je me suis racheté la série en version ultimate , sens japonais et traduite correctement . Puis il y eut l ‘ annonce de sa suite . Comment faire une suite à une série finit et digéré par la pop culture ?
Survivre au tome un
Le tome un de DBS impose une nouvelle vision du Dragon Ball Universe , nous passons de personnages légendaires à une nouvelle échelle de puissance . Ce n ‘est pas si inintéressant en sois , au contraire , cela donne de nouvelles ambitions avec l ‘ introduction de Beerus , de Whis et des univers parallèles .

L ‘ autre surprise est qu ‘ il faille suivre la version TV pour avoir les passages ellipsés … on appréciera ou pas la démarche marketing .
La régression de Goku
Dragon Ball , ce différenciais de St Seiya par la maturité de Kakarot . Il évoluait au fil des arcs , de ces rencontres , même la période Z avec son coté bourrin et ces antagonistes charismatiques , donnait un univers riche et attachant . DBS est l ‘ inverse , malgré la puissance augmentée au-delà de la nausée ( le super Saiyan Blue et l ‘ ultra instinct ) ,

Le soucis , n ‘es pas tant l ‘ introduction des univers parallèles , mais le fait accompli des dieux de la destruction et du dieu suprême , paradoxalement .. Ces divinités majeures et mineurs ne sont pas omniscients . Il n ‘ y a plus de dangers mortels . Il va de soi qu ‘ avec cette nouvelle hiérarchie , la sagesse acquise par Goku au fil de ces combats , de sa souffrance aurait fait tache au milieu de divinités hystériques et immature .
Une chance sur deux pour que Dragon Ball GT soit canon
Quand on est attentif au six premiers tomes , nous remarquons que la fin de DBS sera la fin de Dragon Ball . Cela est rassurant , mais cela rend possible GT comme le futur de Dragon Ball . L ‘ autre surprise est bien sur la possible canonicité de Broly …

Alors que penser de cette suite , que personnes au fond ne réclamais ? Pour l ‘ instant nous sommes sûr de la redite , des Saiyans débilement puissant , mais rien d ‘ égale aux arcs du red ribbons et du Cell game , c ‘est de l ‘ épique à la française , tournée entre le Café de Flore et le Louvre , bref comme tout le monde ou est mon Dragon Ball tragique , ?

Anthem – Bioware / EA

Ou le nouveau foutage de gueule

Depuis l ‘ affaire des loot box , l ‘ industrie du jeu vidéo , qui n ‘ était pas , loin de la plus vertueuse , voir remontons à la nauséabonde affaires du «  gamers gate «  et du «  Doritos gate «  . L ‘ affaire Anthem est symptomatique de la financiarisation du monde de l ‘ entreprise dans son cas le plus caricatural .
La démonstration à la conférence E3 XBOX 2017 : bidon de bout en bout
Tout le monde c ‘est aperçus que depuis l ‘ E3 2018 , un truc cloche . Le Fallout 76 de Bethesda est un tel échec que cette entreprise , créatrice de la saga Elder Scrolls est en train de revenir la queue entre les jambes du côté de Steam après avoir voulu se la jouer Blizzard / Activision en créant son propre launcher / magasin .

Bioware à étez un grand studio . Je parle au passé , car après le semi-échec de Dragon Age : inquisition et Anthem , ce studio ne seras même plus bon à faire du jeu mobile . Comme tout le monde j ‘ ai lu la traduction de l ‘ article de Kotaku via Gamekult .

Je ne reviendrais pas sur le fait d ‘ enchaîner un jeu après l ‘ autre sans un repos de l ‘ équipe . Le fait qu ‘ il n ‘ y est aucun chef à la tête d’un tel projet , que le jeu se soit chercher un long moment ( cela est normal et excusable ) , mais que le jeu , via une démo totalement bidon lors de l ‘ E3 2017 : c‘est-à-dire que le moteur Frosbite tournais à vide …

Mais hormis l ‘ utilisation de détournement , c ‘est la compression temporelle du temps de développement , l’aussi , entre le moment ou l ‘ on commence à mettre ses idées sous UML et la release , il y a du temps … que l ‘ on ne peu mesuré au départ du projet et la première release . Sauf dans le cas Anthem ou EA a exigé de la part de Bioware une livraison de 18 mois maximum ! Cela ne sais jamais vu et l ‘ on a vite vu la catastrophe , la je renvoi au vidéaste Alphacast sur Youtube qui explique les choses sur les statistiques dans le jeu et le loot .

Anthem dans ce cas arrive à faire pire que les premières versions de Diablo 3 que j ‘ ai subit et c ‘est l ‘ une des raisons pour laquelle je ne veux plus entendre parler de Blizzard .

Je ne vais pas parler du downgrade , il est logique dans le marketing effréné du divertissement .
Frostbite de DICE ou les limites d ‘ un détournement de moteur
Le gros caillou dans la chaussure EA est le moteur de DICE : Frostbite . Cette technologie commence à dater . Toujours dans l ‘ article de Kotaku , nous apprenons que ce moteur , qui à tout , donc à rien chez EA .

Frostbite est une suite de technologies propriétaire ( dans le strict cadre du jeu vidéo , cela ne me gène pas ) . Mais celle-ci est imbitable paraît-il … Surtout des fonctionnalités non documenté …je le répète , Frostbite à des fonctionnalités non documenté , ce qui est contraire à toutes règles dans le monde du logiciel . Il y a des heures et des heures de conférences DEVOXX sur le sujet , dans n ‘ importe quelle ouvrages d ‘ apprentissages de langage informatique , il est recommandé d ‘ expliqué ce que l ‘ on fait … tout le temps , toujours !

EA à penser faire un joli coup en s ‘ appropriant DICE et son moteur . DICE est un spécialiste du FPS , il a donc crée un moteur spécifique , au lieu de prendre une licence Unreal ou Unity et être sujet aux bugs exogènes . Mais Unreal et Unity documentent leurs produits , ouvrent des espaces de dialogue entre les développeurs et le middleware , ce que fait couramment Nvidia , les distributions Linux , Microsoft …

Frostbite est utilisé partout … FIFA , Need for speed utilisent ce moteur . Déjà que ces jeux sont écris à la va vite , donc ont des bugs récurrents forcements non corrigé et apparaissant du fait des exceptions du moteur .
Conclusion
Bioware a subit un mauvais management de la part d ‘ EA et en interne . Frostbite est une technologie ne répondant plus aux exigences du gamer de 2019 . Une technologie ce doit être simple à appréhender , d ‘ ou le succès de Node JS . EA est un habitué du brisage de studio , je renvois l’encore au cas de Maxis et de la destruction de la franchise Sim City .

Matrix – Wachowski sisters

Au-delà dès vingt ans …

Il est étonnant de voir la presse généraliste , du Monde à l ‘inénarrable Slate battre leurs coulpes , jusqu ‘ au ridicule concernant « Matrix «  . Je vais dire une chose banale , j ‘ étais allez en salle pour voir ce film , commun, mais importante . À l ‘ époque , personnes , hormis la presse spécialisée n ‘ avais vu ce qui allais advenir .
Matrix : avant tout un alliage
Les Wachowski ont américanisé ce qui pour nous , ancien spectateur du «  club Dorothée «  ont fait nos mercredi après midi . Les Américains ont découvert très tard les animés et les mangas . De toute façon , ils ont du mal avec les cultures exogènes , l ‘ américain normal n ‘ a aucune connaissance historique et géographique .

Matrix , du fait de ces spécificités : petit budget , mise en scène inspirée des films hongkongais , de ghost in the shell , du polar hard boiled n ‘ aurais pas du percé . Surtout l ‘ année qui aurait du porté au triomphe Georges Lucas et son épisode 1 . Qui du fait d ‘ accumulations de mauvaises décisions des marketeux ont plombé la prélogie .

Concernant le cyberpunk , le sujet en lui-même est habituel , «  Johnny Mnémonic « , le premier animé «  ghost in the shell «  , «  le cobaye «  . Mais hormis GITS , qui est frontal sur le sujet n le cyberpunk était édulcoré . Alors certes , le sujet en lui-même est dépassé vingt ans après du fait des GAFA , qui ont introduit dans le réel , les corporations cheres aux jeux de rôle «  GURPS «  ou «  neuromancien «  .

L ‘ épisode 1 n ‘ a pas fait de sorties mondial entre autre , mais une belle mise en salle différer . Et puis les combats au sabre laser sont paru anachronique vis-à-vis des duels entre Néo et l ‘ agent Smith . Matrix n ‘ a rien coûter : 63 M$ , c ‘est le tarif d ‘ une dizaine de films d ‘ Agnès Varda .
L ‘ héritage
Les Wachowski ont fait le même travail que Mc Tiernan : faire évoluer , cassé le film d ‘action . La ou un Mc T a renouvelé la mise en scène : ces die hard 1/3 sont séminaux , les Wachowski ont rajouté du vocabulaire , de la conjugaison , de la ponctuation au cinéma .

Un film , comme Superman V Batman n ‘ aurais pas pu être réalisé sans Matrix en amont , le MCU n ‘ aurais aucunes fondations formelles sans Matrix . Un film comme «  captain américa : the winter soldier «  n ‘ aurais jamais pu être réalisé avant Matrix .

Il faut dépasser le bullet time ( invention made in France ) et les manteaux en cuir . Matrix c ‘est tout cela plus une caméra virevoltante et surtout un scenario écrit . Cela peu paraître extraordinaire de nos jours , mais un film , c ‘est avant une histoire , pas un montage épileptique de séquences pseudo aléatoire sur de la «  musique «  non écoutable hors contexte .