Dragon Ball Super – Akira Toryama

Entre ellipses et brisage de mythe

Dragon Ball a réussi à gardé son aspect de mythe . Comme tout le monde , je me suis racheté la série en version ultimate , sens japonais et traduite correctement . Puis il y eut l ‘ annonce de sa suite . Comment faire une suite à une série finit et digéré par la pop culture ?
Survivre au tome un
Le tome un de DBS impose une nouvelle vision du Dragon Ball Universe , nous passons de personnages légendaires à une nouvelle échelle de puissance . Ce n ‘est pas si inintéressant en sois , au contraire , cela donne de nouvelles ambitions avec l ‘ introduction de Beerus , de Whis et des univers parallèles .

L ‘ autre surprise est qu ‘ il faille suivre la version TV pour avoir les passages ellipsés … on appréciera ou pas la démarche marketing .
La régression de Goku
Dragon Ball , ce différenciais de St Seiya par la maturité de Kakarot . Il évoluait au fil des arcs , de ces rencontres , même la période Z avec son coté bourrin et ces antagonistes charismatiques , donnait un univers riche et attachant . DBS est l ‘ inverse , malgré la puissance augmentée au-delà de la nausée ( le super Saiyan Blue et l ‘ ultra instinct ) ,

Le soucis , n ‘es pas tant l ‘ introduction des univers parallèles , mais le fait accompli des dieux de la destruction et du dieu suprême , paradoxalement .. Ces divinités majeures et mineurs ne sont pas omniscients . Il n ‘ y a plus de dangers mortels . Il va de soi qu ‘ avec cette nouvelle hiérarchie , la sagesse acquise par Goku au fil de ces combats , de sa souffrance aurait fait tache au milieu de divinités hystériques et immature .
Une chance sur deux pour que Dragon Ball GT soit canon
Quand on est attentif au six premiers tomes , nous remarquons que la fin de DBS sera la fin de Dragon Ball . Cela est rassurant , mais cela rend possible GT comme le futur de Dragon Ball . L ‘ autre surprise est bien sur la possible canonicité de Broly …

Alors que penser de cette suite , que personnes au fond ne réclamais ? Pour l ‘ instant nous sommes sûr de la redite , des Saiyans débilement puissant , mais rien d ‘ égale aux arcs du red ribbons et du Cell game , c ‘est de l ‘ épique à la française , tournée entre le Café de Flore et le Louvre , bref comme tout le monde ou est mon Dragon Ball tragique , ?

Publicités