Portishead : Roseland NYC live

Le grand moment live du trip – hop

Mon cœur à beau me porter du côté de Massive Attack et de sa musique chargée d ‘ âmes , je ne peu pas négligé le crew rival , nourri au même sein bristolien : Portishead .
New York , la pluie , Beth Gibbons …
Les années 1990 ont étez des années déprimantes et humide . Qui ont vu la naissance de Microsoft Windows 95 , la quasi mort d ‘ Apple , Nintendo au fait de sa puissance , mais elle fut aussi les plus riches au niveau humaine , donc culturels . Roseland NYC live est un disque unique , un concert qui ne se reproduit plus . Un échange d ‘ émotions non factices , Béyoncé et sa bonne conscience opportuniste ne nous emmerdais pas encore .

Un concert citant Janis Joplin , Bernard Hermann et John Barry , le symphonique , le jazz et le Moog Mini Moog . Le contrepoint de la french touch daft punkienne . La grande différence stylistique entre Massive Attack et Portishead est que le second utilise le vocabulaire hip hop et djing .

Pour des raisons a la fois pratique et technologique , en 2019 , ce concert serais beaucoup moins «  spectaculaire «  .
L ‘ ultime feu du premier trip hop
Les éditions disques / DVD des groupes «  pop » , c‘est-à-dire non classique , sont toujours l ‘ occasion d ‘ un bilan . La musique de Depeche Mode à changer radicalement après la sortie de 101 . Il est d ‘ ailleurs étonnant que le genre est disparu des les premières années de 2000 . Alors certes il y a eut «  third «  , mais je n ‘ aime pas du tout cette album , même du côté de massive attack avec «  100 th windows «

Le trip hop est il l ‘ ultime incarnation du hip hop ? La question peu désormais ce posé . Je le répète , qu ‘ est-ce que le hip hop en 2019 ? Nous sommes passé d ‘ un style musical et artistique revendicatif à un support pour une chanteuse de variétoche comme Beyoncé et une nombriliste caricaturale comme Chris and the queens .

Certes , Radio France et Rébecca Manzoni poussent à l ‘ écoute de cet ex art de la rue . Le hip hop n ‘ a fait qu ‘ utilisé des technologies utilisé par d ‘ autre . IAM ou NTM n ‘ ont jamais utilisé de NED Synclavier ou un Fairlight III , mais c ‘est le puriste qui parle . Mais que serais le rap sans «  Zoolook «  ou Archive sans «  the division bell «  .
Roseland NYC
Certes Massive Attack à aussi produit des lives trouvable en bootleg , mais je les trouve relativement moins bon en live que leur cousins , qui eux sonne plus «  live «  . Roseland NYC est devenu un standard du genre . Beth Gibbons en soprano cabossée es à sa meilleure , la réalisation est ce qui pouvait être à son mieux dans l ‘ esprit unplugged de l ‘ époque , car en 2019 on à encore l ‘ arrière-goût de la VHS , le DVD était sur le point de sortir .

Bref trouvé le sur Youtube et écouté , regardé le , ce concert résumera à lui tout seul l ‘ esprit
Des années 1990 , pas comme le «  dangerous tour «  de Michael Jackson .

Publicités