RGPD , article 13 et vie privée

La vie sur les réseaux est t’elle copyrightable , donc protégée par le droit d’auteur ?

En ce vendredi 31 mai , j’aurais du normalement fait mes backups et éventuellement joué aux jeux vidéo . Si je n’avais pas lu un billet , dont je mettrais l’url en fin d ‘ article .
Quand la protection de la vie privée commence à atteindre les non geek
Il y a une bonne dizaine d ‘ années , la protection de la vie privée ( garantie dès la constitution française de 1789) , les questions de garanties de protections des données et des systèmes était au vu , vu comme des trucs de geek , au pire de gauchistes – djembé – libertaires . Mais les affaires Snowden , Cambridge analytica et sans doute à venir posent des questions auquel il faudra répondre .

2018 aura été , dans ma vie personnelle l ‘ année des mamans . Deux femmes , proche de mon cœur ont mis à jours des petites filles avec plus ou moins de facilités . Mais ces enfants , ne sont pas dans l’ambiance intellectuelle , dans lequel j’ai moi mème vu le jour , il y a quarante-deux ans . L’informatique grand public était plus un désir d ‘ émancipation économique , donc politique qu’autre chose . L’Apple II se vendait et Microsoft ne vendait que son BASIC .

En 2019 , dans notre monde cyberpunk qui ne s’assume pas comme tel , la vie privée semblait une relique gothique du passé récent , n’importe quelles personnes avec son smartphone est liée aux autre via les réseaux sociaux , ces mêmes personnes , n ‘ ayant aucune connaissance informatique , fait n ‘importe quoi avec son terminal et ce fait détourner d ‘ une façon ou d ‘ une autre sa vie .

La RGPD part d’un bon sentiment , mais se révèle imbitable pour le créateur de plateforme . Celui-ci , via sa bonne volonté est confronté à des choix kafkaiens élaborés par des non-spécialistes , voir d ‘ incapables. De l ‘ autre côté du spectre , il y a la fameuse protection du copyright ou toute création d ‘ esprit est désormais protégé par une justice néo féodale ( je cite Benjamin Bayard) via des robots pour protégé le moindre bout de Johnny ou de l’Hanouna au kilo ( ses nouilles dans le slip sont copyrightable ) pour sanctionné le «  voleur «  .
Ou l’on arrive à bébé 2.0
Question : mettre les photos sur les réseaux sociaux , maquillé ou non de son engeance est telle protégé par le droit d ‘ auteur ? L ‘ interrogation peu être piquante . Le droit à l ‘ image est un droit que l ‘ on a tendance à être oblitéré à cause de la «  télé réalité «  et des chaînes d ‘ informations en continu .

Les interrogations de @maman presque pas parfaite sont de bon sens , jusqu’a preuve du contraire , mais cela peu encore tenir longtemps ? Après tout sur Linkedin , au moment de l ‘ inscription , il est conseillé de mettre une photo , on me répondra , que ce site est fait pour le réseautage professionnel et que tout cela est de la bienséance , mais .

Les services fiscaux utilisent le big data pour détecter les fraudes , cela n’est que le pas suivant après la dématérialisation de la feuille d’impôt encore une fois ce sont des données consenties et obligatoire , comme est consentie de mettre des photos de ces enfants , mais la CAF ,, en cas de suspicion , peu elle utilisée ces données où sont elle en contradiction avec les lois informatiques et liberté ?

Les services de police font abstraction de tout cela , du fait des diverses lois antiterroristes permettant l’accès à tout cela .
Alors , je sais bien , tout cela est une vue d’esprit , pour le moment , mais notre vie numérique , expérimentale fin des années 1990 est devenu habituelle en cet fin de deuxième décennie . Comment va t’elle évolué ? La est la question

Bébe 2.0

 

Publicités