Dragon ball xenoverse

Ou comment jouer avec le canon

Dragon Ball à récemment fêté ces trente ans en occident . J’ai bien sur subit les coupes iniques dans le Club Dorothée , émission jeunesse , qui malgré les mauvaises intentions à but purement électoraliste et bien sur à courtes vues .

L’œuvre de Toryama à un canon fluctuant , mais pas plus que chez DC ou Marvel . Je renvoie à l ‘ introduction de Broly . DB est bien entendu un archétype d’œuvre crossmédia et une longue histoire dans les jeux vidéo , je renvoie à la conférence sur le sujet trouvable sur youtube .
Vive les voix japonaises
Bandai – Namco est le super ayant droit de la licence Dragon Ball , Banpresto , bien connus des fans est une filiale . Comme d ‘ habitude , ce sont les Américains , les derniers à avoir connus les aventures de Kakarot , en faisant abstraction de Dragon Ball et découvrant Z censuré dans tous les sens ( mélangé bêtise et puritanisme et voyer Dragon Ball évolution ) et donc nous arrivons à Xenoverse .

Une fois crée l ‘ avatar et survécut au tutorial , nous devons nous promener dans le hub pour activer toutes les parties et le premier drame : ce sont des voix américaines , pas japonaises … alors c ‘est parfait pour Skyrim ou Fallout , moins pour la quintessence du shonen, c ‘est aussi désagréable que de subir Scarlett Johansson dans Ghost in the shell c’est bourrin et hors sujet .

Mais en se promenant dans les options , je découvris l ‘ option des voix d ‘ origines et c ‘est bien plus agréable et plus respectueux de l ‘ œuvre de Toryama .
Réalité alternative et grind
Dragon Ball Xenoverse propose de naviguer du début de Z jusqu’‘ à FUKKATSU NO F en passant par cette cochonnerie de GT . Donc après avoir battu facilement Raddiz , nous nous retrouvons face à Nappa , normalement , il n’y a aucune difficulté , mais on se fait rétamer , le joueur découvre donc l ‘ existence dans quêtes parallèles nécessaires pour faire monter son personnage .

Et la c ‘est une boucle comme je n ‘ai plus connus depuis Diablo III vanilla . Hormis ce pépin , Xénoverse est un bonheur pour le fan des Sayens . Le moteur fait du très bon boulot , le jeu est dynamique , les coups spéciaux sont spectaculaires et doivent être acheté .

C ‘est un jeu pour fan , ni plus , ni moins