De la chute annoncé de Blizzard – Activision

Pire qu ‘ Apple dans le foutage de gueule ( un exploit en sois )

J ‘ ai longtemps aimer , glorifier Blizzard . Pour moi , comme tant d ‘ autre geeks , c ‘ était un éditeur de jeux vidéo à part . Qui alliais excellence technologique , maîtrise artistique ( ces légendaires cinématiques en 3D précalculé ) , le scenario de ces jeux ( Warcraft 3 ; la fin de wing of liberty , le twist dans Diablo 3 ..) , mais après le rachat d ‘ Activision , la vision à long terme , vision qu ‘ à normalement un entrepreneur est passé à la logique de la start up nation : celui d ‘ actionnaire .
L ‘hôtel des ventes : le péché originel de diablo 3
Les fans sont les derniers à vouloir voir la vérité crue en face . Mais le Blizzard de mon adolescence , celui de warcraft 2 , de diablo et de starcraft est mort et à étez remplacé par un truc sans âme . La première alerte à étez le « fameux «  hôtel des ventes , qui avait pour but de transformé le joueur en vendeur de souk comme à Caldeum pour essayé de s ‘ acheter de l ‘ équipement digne de ce nom pour avancer dans le jeu .

Ce qui fait qu ‘ il y avait deux types de joueurs : les riches qui montaient leurs perso tranquillement et les pauvres qui crevaient en boucles fautes de moyens , le néo libéralisme achetable pour 49,99 € . La communauté à mis le holà du fait du déséquilibre et du fait que rien ne nous obligeais à prendre l ‘ extension d’ un jeu qui fonctionnais mal .

D ‘ ou le pré patch d ‘ avant extension qui liquida en mode Staline cette saloperie et commença le long chemin de rééquilibrage de jeu . Mais Diablo 3 commençait déjà à montré des signes de faiblesses sur le long terme .
Starcraft 2 : trois campagnes , trois jeux , pour finir free to play
L ‘ affaire Starcraft 2 à elle réussi à passer , du fait du crédit «  bonne fois «  de la boite d ‘ Irvine . Le premier Starcraft , comme l ‘ on étez Warcraft 2 et 3 étaient des jeux , qui proposaient l ‘ histoire dans on intégralité , c ‘ étaient dans la norme .

Mais paradoxalement Internet à rendu paresseux les créateurs de jeux . Pourquoi proposé aux joueurs , aux fans un seul jeu , alors que trois , espacé de deux à trois ans offrait une rente … Donc va pour un jeu racontant une histoire saucissonné en trois parties .

Autant , je n ‘est aucun reproche à faire à la partie wing of liberty , ou j ‘ ai versé des larmes à la fin de la campagne terran , les patchs d ‘ équilibrages , la période Pomf & Thud pour l ‘ esport , époque passionnante ou SCII ou il y avait des joueurs , nous étions newbies , mais il y avait du respect .

Qui à étez saboté avec les deux dernières extensions , les équilibrages foireux , les scenarii ridicules et une dégradation communautaire , car celle ci étant vu comme «  élitiste «  . Sans compté le désamours décroissant des coréens .

Donc un beau jours , Blizzard – Activision , décida en dépit du bon sens et du respect de ces clients , de passé stacraft 2 en mode gratuit , comme un vulgaire league of legend . Je n ‘ y plus du tout joué .
Heartstone , overwatch , HOTS : visons le casu
Blizzard , je l ‘ est dit plus haut , sortais peu de jeux , mais ceux ci étaient réglé au poil près .Blizzard écoutait sa communauté , qui faisait de bonne grâce la promotion . Battle net était accueillant .
Mais le joueur hardcore est économiquement peu intéressant car il prend du temps pour monté en niveau , apprend ces gammes , n ‘est pas pressé , le joueur du dimanche , quad à lui veux juste ce divertir .

D ‘ ou le passage games as service , abaissons le niveau , faisons du jeu rapide , équilibré à la truelle et vendons du skin aux kilo , ne contrôlons plus les joueurs et ne tenons plus compte de leurs desiderata : du pognon , du pognon , du pognon !
Un mot rapide sur World of Warcraft
WoW est la dernière réussite du vrai Blizzard . Ce MMORPG tient le coup après quatorze ans , à eut des haut et des bas ( Pandaria ) , mais World of Warcraft tire sur sa fin , il restera un jeu légendaire , dans le sens plein du terme , pas dans le sens commercial .
Warcraft 3 reforged , diablo on mobile : ci git Blizzard
Puis après la série de trahisons d ‘ une entreprise aimer , respecter par ces clients . Vint la blizzon 2018 , qui signe le divorce entre les joueurs du début , qui jouais dans des cybercafé et le fanzouze .

Ce divorce est voulut par Blizzard – Activision . L ‘ ancien n ‘est pas client de Call of duty , destiny
2 et ces loot box , l ‘ objectif n ‘est plus de contenté le joueur , mais l ‘ actionnaire , le syndrome Apple , qu ‘ importe la part de marché , seul compte la rente .

Blizzard – Activision vise la Chine et l ‘ Asie par extension . Le free to play punitif est la norme . Donc jeux gratuit , difficile et skins payant , l ‘ occidental blanc hétéro non végan de quarante ans , n ‘est plus la cible .

Bethesda est en train de tournée de la mème façon que Blizzard – Activision . Fallout 76 s ‘ annonce bugué jusqu ‘ au trognon et comme il fonctionne à la mode diablo 3 ( tout online ) , mais le problème pour Bethesda est que nous avons appris du drame de Blizzard – Activision et le quadra , on ne lui fait plus …

Il va falloir recausé du rôle de l ‘ actionnaire dans les boites technologique …

Consoles war – Blake J. Harris

Le pendant historique hardcore de microserfs

J ‘ ai entendu parler de consoles war , via son éditeur français : pix n ‘ love . L ‘ ouvrage est sortie avec une année de retard , battant en cela le foutage de gueule de la sortie sur la néo – geo . Le combat Nintendo contre Séga à un parfum de mythe pour ma génération . Qui n ‘est pas celle pourri gâté – lobotomisé de la génération playstation .
Pragmatiquement : avant tout une guerre commercial
La génération Joystick / Joypad période Hachette à étez marqué par la rivalité entre les deux constructeurs japonais . Mais à l ‘ époque , le lecteur et sans doute les journalistes de la période ignoraient le pourquoi du comment … comme Electronic Arts qui eut le privilège exorbitant de faire ces propres cartouches en sus de mise en vente de plus d ‘ une dizaine de jeux par ans … a cause de la rétro – ingénierie et du précédent Tengen …

Blake J. Harris remet Nintendo et Sega à leurs place … le fan de Sonic poussera des hurlements quand il lira la genèse du hérisson bleu . Mais il montre surtout comment Nintendo à réussit à mythifier tous le monde avec le coté «  Disney du jeu vidéo «  .

Consoles war casse définitivement la mystique du combat Sega Vs Nintendo , c ‘est de la vapeur , ce n ‘est rien du tout , tout le monde crie à raison sur l ‘ affaire des loot box d ‘ EA , mais techniquement le Nintendo des années 1990 , ne valais pas mieux .
La montée en puissance de la pseudo épopée de Silicon Graphics Inc
Silicon Graphics aurais pu être l ‘ Apple actuel , si la société avait transformé l ‘ essai avec l ‘ Ultra 64 . qui elle est devenu aussi mythique que l ‘ AES de SNK . Silicon Graphics , n ‘ est devenu m mythe … en carton . SGI , je le répète est morte par sa faute . Elle n ‘ a pas prévu les monté en puissance des CPU Intel et de GNU / Linux , c ‘est ce qui explique aussi l ‘ échec du Mac Pro , mais bon d ‘ un autre coté , ce n ‘est plus l ‘ Apple de Steve Jobs .

La mystique autour de l ‘ Ultra 64 arrange tous le monde : les joueurs , les éditeurs , les journalistes et Nintendo . L ‘ Ultra 64 était une SGI mal foutu , cheap , dans tous les sens du terme .
Sony , la gagnant du duel et pas par defaut
Kutaragi , le concepteur des deux premières Playstation avais senti la monté du jeu vidéo comme loisir de masse . Le problème n ‘ a jamais étez l ‘ ingénierie , mais les actionnaires conservateurs de l ‘ époque de Sony .

Sony à gagner car il à eut le bon sens de sauter le pas des consoles 16 bits , tous en retenant les leçons du Sega de l ‘ époque . Etre cool en s ‘ adressant aux jeunes adultes avec un produit technologiquement avancé et surtout ne pas visé les familles et les jeunes enfants cible et chasse gardé de Nintendo .

Il faut le lire en mème temps que Microserfs .

XP , nuits brumeuses et langues slaves

A la découverte des parties onlines de counter – strike : global opération

Alors que la presse grand public en est encore à diaboliser le jeux vidéo et tape avec sa petite plume ( ou ce qui en reste : pas grand-chose ) et ces journalistes uberisés qui ne comprennent rien à l ‘ esport , cars ils ne veulent t rien comprendre à la base . Laissons ces fâcheux , près de la poubelle , c ‘est leur place et parlons de counter – strike : global opération .
Nos amis les slaves et CSGO
Counter – strike : global opération est la dernière itération de counter – strike 1.6 , au départ mod d ‘ half – life , puis jeu autonome . Sa communauté esportive , c ‘est constitué rapidement . Une population , c’est rapidement fait une solide réputation : les russes et les russophones . Ils sont à CSGO , ce que les coréens sont à StarCraft , sauf que les slaves ont beaucoup moins d ‘humours .

Valve à bien sur amélioré et à emprunté à la concurrence , surtout au plébéien Call of Duty (COD) . Il conseillé aux joueurs de faire un maximum de parties online et de monté en grade via des points d ‘ expériences avec les breloques qui vont avec . Mais la ou COD est américano – centré , CSGO est universel , même si il y a des bizarreries … la map Venise avec des anti terroristes GIGN , bon le tropisme américain , que voulez vous ..

Je ne connaissais des russes ; que les documentaires sur la guerre froide et les romans de Tom Clancy ( qui était tout ,sauf un slavophile ) , donc un préjugé assez fort .

Attention , j ‘ ai le plus grand des respects pour les slaves , et il devrait être de même pour tous les autres européens . CSGO , n ‘ a beau être qu ‘ un jeu ; ont apprend bien plus sur un peuple en vingt minutes , une heure de jeu , qu ‘ en ce tapant des documentaires RMC découverte sur Youtube .

Les slaves ont un amour du combats réels et ils savent ce battre . Le newbie que je suis à CSGO apprend à jouer , le niveau skill étant haut et mon niveau étant retombé , je le compense par mon expérience .
4G , gaming et ping compétitif
Dans l ‘ internet dit «  moderne «  , le gaming et sa culture est prégnante dans les twitch /youtube / twitter / facebook – verse . Dans le domaine de l ‘ esport , la valeur cardinal , n ‘est pas le dernier GPU , mais le ping . Plus celui ci est petit , meilleur est le joueur , ou tout du moins facilite la partie opérative .

L ‘ esport est une discipline exigeante . Du fait que le sportif ce doit d ‘ avoir pour son entraînement . Connaître les maps , la porté efficace des armes et autre sorts . Mais tous cela est bien gentil , mais vaut peau de zob si l ‘ on à un mauvais FAI et jusqu ‘ à très récemment , j ‘ ai étez chez SFR , qui est tout , sauf dans l ‘ excellence …

La technologie 4G est censé supplanté la fibre dans les zones abandonné en France , simplement parce que cela reviendrais bien trop cher à fibré l ‘ hexagone donc la 4G fait le travail à sa place . Hors il n ‘ y a pas plus efficient pour une technologie de transmission que le jeu vidéo . Et la 4G fait le travail , sous Diablo 3 , je tourne en dessous de 69 ms , donc la 4G est fiable pour la compétition online .