Sandra – partie 2

Victime de la production musicale ?

J ‘ avais déjà parlé de la chanteuse Sandra , au moment de mon article sur le Yamaha DX7 et fait un autre article survolant sa carrière . Celui ci sera moins compréhensif à son égard .
Une carrière comparable techniquement à Depeche Mode ..
Ce qu ‘ il y a de bien avec Internet , c ‘ est qu ‘ au fil du temps , il est possible d ‘ avoir des informations sur tout et n ‘ importe quoi . Mais c ‘est l ‘ outil le plus adéquat concernant les individus ayant eut une carrière médiatique .

Après une écoute attentive de sa «  platinum collection «  , retraçant sa carrière , je ne peu pas qualifié Sandra , d ‘ artiste . Depeche Mode en est l ‘ exemple inverse . Ils ont certes commencé comme boy ‘ s band chantant des bluettes , pour , peu à peu sortir des albums exemplaires avec un gros passage à vide post Alan Wider , pour ce reprendre avec Spirit .

Ce qui n ‘est pas du tout le cas , d ‘ une façon que l ‘ on pourrait qualifié de post mortem pour celle de Sandra . La qualité de ces productions à commencé à baissé au début des années 1990 , certes cela est du à Michael Cretu , dont sa seule bonne idée est d ‘ avoir crée Enigma et qui c ‘est laissé depassé . le signe le plus flagrant à étez Maria Magdalena 93 .

Dans l ‘ informatique , on dit souvent que l ‘ on ne répare pas ce qui n ‘est pas cassé . La version d ‘ origine de Maria Magdalena de 1985 est parfaitement écoutable en 2018 , ce qui n ‘est pas le cas du remix coupable de 1993 , parodie musical ce voulant vaguement techno de l ‘ époque .

Je dit vaguement , car il faut autre chose qu ‘ une simili TR808 et SH-101 pour faire la blague .
Comment ne pas ce refaire la cerise sur la synthwave
Suite à son divorce avec Michael Cretu , Sandra Lauer essaya de sauver ce qui resta de sa carrière . Je renvois à sa page wikipedia , mais , comment dire cela , quand on passe d ‘ un Micheal Cretu à Hubert Kah , cela revient du pareil même .

Pareil , son management est au fraise . La vague synthwave , parodie 20xx de la synth pop , elle était ma cible rêvée pour faire un come back . La aussi , Depeche Mode , malgré des production pas terrible ,n ‘ a jamais lâché …

Quitte à parler des sujets qui fâche : les remix . Autant , historiquement et artistiquement parlant cela à toujours existé pour Depeche Mode . Pour Sandra Lauer , ce n ‘est plus opportuniste , c ‘est ridicule , parce que passé des chansons pop inoffensive ( pléonasme , je sais ) , pour en faire des objets culturels interressant .

Les remix sont avant tout des sujets de danse . Les disques de Sandra Lauer , Enigma inclus , ne sont pas sérieuse comme l ‘ est l ‘ œuvre de Wagner , Telemann , Bach . Et puis bon «  it ‘ s shame «  version Sandra , cela ce passe de commentaire .

The endless revisions – Chloé

En France , nous n ‘ avons pas que les Daft , Justice ou David Guetta

Chloé est une artiste intéressante . Je l ‘ est découverte via séquence , émission de la chaîne youtube culture box . Elle est aussi un très grand nom de la techno parisienne , membre fondateur des soirées kill the DJ avec le label du même nom .

The endless révisions est son troisième albums ; Quatrième si l ‘ on compte son OST .
Il y a un goût de pop dans ma techno
Chloé après deux albums d ‘ obédience minimal , nous fait un disque très particulier , j ‘ aurais tendance à dire France Inter . La dépression et Christine and the queens en moins . Chloé à une vrai plume . Elle sais posé des ambiances , en ce sens elle est l ‘ héritière d ‘ un Alan Wilder .

The endless révisions est léger , sans être non plus facile . Les albums de Chloé ne sont pas non plus grand public , pas plus qu ‘ elle n ‘ est underground . Elle est entre deux . L ‘ école parisienne , car c ‘est ainsi que l ‘ on doit la nommé est différente de l ‘ école versaillaise en le sens ou il y a moins d ‘ utilisation de filtre et de disco , mais plus de machines et de froideur . Pour l ‘ instant Chloé tient plus de la new wave que de Ceronne .